Archives par mot-clé : twitter

Hacker la démocratie sur internet avec l’astroturfing

L’Astroturfing est une technique consistant en la simulation d’un mouvement spontané ou populaire à des fins d’ordre politique ou économique pour fabriquer l’opinion. Elle consiste à donner l’impression d’un sentiment majoritaire pour justifier une prise de position.

L’astroturfing joue sur un certain nombre de ressorts psychologiques, notamment le pouvoir du conformisme et de la pression sociale démontré par l’expérience de Asch[1] et conceptualisé dans « L’effet Bandwagon »[2]. Cet effet, également appelé « effet de mode » regroupe le comportement « moutons de panurge » ainsi que le fait que les esprits indécis finissent par prendre tardivement leur décision en imitant ce que pense ou fait la majorité.

En pratique, l’astroturfing s’effectue en influant le cours de l’information sur l’internet participatif : manipulation de sondages, flood, troll dans les commentaires et sur les réseaux sociaux. Certains vont même jusqu’à mettre en place en place des robots. C’est le cas des jeunes de l’UMP avec l’outil Twitpop[3] mis en place en 2011 qui permet aux fanboys du parti de lui donner les pleins pouvoirs sur leur compte Twitter. Grace à cet outils, tous les comptes zombies retweetteront de façon automatisée les tweets écrits par les « Jeunes pop ». Toujours à l’avant-garde du progrès, l’équipe de campagne de François Hollande à très rapidement fait de copier l’Union des Moutons de Panurge pour mettre en place son propre système de spam avec le compte toushollande.fr .

Heureusement l’élite de la république ne semble pas encore avoir eu l’inspiration des Sud-coréens qui auraient mis en place en 2012 une campagne de diffamation industrielle automatisée ayant engendré près de vingt-quatre millions de tweets pour écarter un candidat. Enfin, ne parlons pas trop vite c’est peut-être déjà prévu pour 2017.

En marketing, la technique est également utilisée, quoi de plus facile pour écraser la visibilité du concurrent ? Ainsi quelques affaires de grande ampleur ont éclaté dans la téléphonie avec l’attaque de Samsung sur HTC. En France, des affaires de « faux contributeurs » ont été mises à jour sur Médiapart, le Figaro, les Echos, le Huffington Post et Economie Matin. Des agences de communication ou des startups ambitieuses ayant créé des personnages ou des journalistes de toutes pièces avec compte Facebook, profil Linkedin et CV fictif ont été épinglés par les internautes.[4]

Certains considèrent l’astroturfing comme légitime dans la manière ou, à l’image de la fable de La Fontaine, c’est dans la nature de toutes grenouilles d’essayer de se faire aussi grosse que le Bœuf. Mais la morale de cette fable-là, c’est que sur Internet comme partout ailleurs, la démocratie n’existe pas.

pour plus d’informations:

http://tendactu.fr/les-coulisses-du-web/2551/
http://bdc.aege.fr/public/Astroturfing_Enjeux_pratiques_et_detection.pdf

 

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Asch
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_mode
[3] http://leplus.nouvelobs.com/contribution/189829-les-jeunes-de-l-ump-et-twitter-ou-les-moutons-2-0.html
[4] http://vigie-astroturf.blogspot.fr/

Gmail : piratages de comptes de journalistes et experts par le Moyen-Orient

20minutes.fr

C’est l’excellent média social Owni qui a rapporté la nouvelle, le 3 octobre, dans un article intitulé « Google alerte ses utilisateurs espionnés », signé Andréa Fradin. Le contenu en question informait de piratages de comptes gmail appartenant à des journalistes et à des experts, par des Etats du Moyen-Orient.

Que s’est-il passé ?

Dans la nuit du 2 au 3 octobre, des milliers d’utilisateurs de la messagerie Gmail auraient été alertés par le dominant Google en raison de tentatives de piratage de leur compte. Les pirates auraient donc essayé de s’introduire dans les messageries. Google a clairement fait savoir que ces attaques seraient soutenues par des Etats du Moyen-Orient.

C’est via Twitter que l’alerte a été rendue publique. Précisément, Noah Schactman, blogueur-journaliste du Danger Room de Wired, et Daveed Gartsenstein-Ross, de la Foundation for Defense of Democracies, ont expliqué sur le réseau social que Gmail leur avait annoncé «des attaques menées par des Etats qui tenteraient de s’infiltrer » dans leurs comptes ou leurs ordinateurs.

Owni a enquêté

Owni a contacté Daveed Gartenstein-Ross pour avoir davantage de précisions. Toutefois, l’intéressé n’en savait pas plus : « Gmail a simplement fait une alerte, ainsi que des suggestions pour protéger son compte ». Selon le média social, « plusieurs milliers de personnes seraient concernées par cette alerte pointant vers des tentatives d’intrusions principalement en provenance d’États du Moyen-Orient ».

Quel type d’alerte ?

Ce type d’alerte a été mis en place en juin dernier par Google. Elle s’affiche sous forme de bannière rouge « au-dessus de la boîte de la réception ». Elle fait part aux internautes utilisant gmail de tentatives d’accès à leurs comptes qui « suggèrent fortement l’implication d’Etats ou de groupes soutenus par des Etats ». Qui sont ces groupes ? Nous ne le savons pas précisément. Les journalistes et experts devraient donc être particulièrement vigilants face aux « phishing, mails demandant des informations à l’utilisateur en se faisant passer pour certains prestataires de service », ou au « malware », qui sont des « messages comportant des logiciels malveillants en lien ou en pièce jointe ».

 

Source : Owni.fr

Personal Branling est en mission Villa Schweppes

Vous êtes irrités par vos amis Facebook ou vos followers Twitter qui rendent compte depuis mercredi dernier de leur vie trépidante au Festival de Cannes ?

Vous avez envie de casser votre ordinateur ou de jeter votre smartphone sur les rails du métro à la vue de livetweet de la montée des marches ou des déhanchements endiablés en direct du dancefloor de la Villa Schweppes ? Dans ce cas, allez faire un tour sur le nouveau tumblr du site Personal Branling baptisé Mission Villa Schweppes, ça devrait vous détendre.

On se la e-pète à Cannes

« Ils ont le droit de se la raconter. On a le droit de les dénoncer « . Telle est la description du site Personal Branling qui épingle les utilisateurs de réseaux sociaux faisant un peu trop leur autopromotion. Et bien dernièrement, le site a trouvé un nouveau terrain de chasse : Le festival de Cannes. Ce sont plus précisément les twittos et utilisateurs de Facebook qui squattent la Villa Schweppes, haut lieu de la hype cannoise, qui sont visés.

Ainsi, malheur à ceux qui affichent de manière trop ostentatoire les détails de leurs tribulations sur la Croisette. Et les cibles favorites du site sont nombreuses :

– Les stars en devenir qui espèrent que dans leur carrière il y’aura un « avant  » et un  » après « Cannes 2012 :

– Les « name droppers » qui ne savent plus où donner de la tête, entourés d’une ribambelle de célébrités dans les soirées les plus courues du Festival :

 

– Les incontournables des « Place to be » de la Croisette :

 

 

 

What did you expect ?

On ne va pas se mentir, ce site procure surtout un sentiment jouissif à ceux qui, au lieu d’âtre à Cannes, se contentent de regarder chaque soir la sélection Arte de films des éditions précédentes du Festival et qui soyons fou se sirotent un bon petit Schweppes raisin en faisant genre « je vis Cannes à ma manière  » (non ce n’est pas du vécu…). Cependant, cette initiative est également une opération assez habile de co-branding entre le site Personal Branling et la marque de boisson gazeuse.

Cela permet à la marque de surfer sur son côté hype tout en faisant montre d’une pointe d’autodérision, assez rare du côté des strass et paillettes des tapis rouges. La stratégie publicitaire de la marque incarnée par son slogan « What did you expect ?  » s’inscrit dans cette logique de « prise de recul  » avec notamment l’utilisation d’égérie comme Nicole Kidman et Uma Thurman qui jouent de leur statut de superstar pour faire passer le message suivant « Hey guys ! J’ai beau faire des tournages au bout du monde avec une super belle robe et faire des interviews allongée sur un beau sofa, moi aussi j’aime bien boire un petit Schweppes comme vous! »

Avouons-le, nous ne manquerons pas d’aller faire un tour régulièrement sur ce site pour glousser sur les nouvelles perles qui y seront postées. Nous attendons d’ailleurs avec impatience les révélations exclusives de ceux qui feront mine d’être dans le secret des Dieux quant à l’attribution de la palme d’Or.

Exemple: « Conversation avec Nanni Moretti, je ne veux pas trop m’avancer mais il semble qu’il ait beaucoup apprécié Like Someone in love #palmed’or ». Ne boudons pas notre plaisir mesquin et imaginons une réponse rédigée du fin fond de notre canapé « Ouais t’étais à sa dernière conf de presse comme 100 autres journalistes quoi…#Cannesdepuismoncanap ».

 

Hommage à Adam "MCA" Yauch des Beastie Boys

Adam Yauch, mieux connu sous le pseudonyme de « MCA », est donc décédé le 5 mai, à l’âge de 47 ans, trois ans après avoir annoncé qu’il souffrait d’un cancer. La funeste nouvelle s’est très vite propagée sur les réseaux sociaux comme Twitter, à coups de hashtags comme #RIPMCA ou #BeastieBoys4life. Adam Yauch était, avec Mike Diamond, dit « Mike D », et Adam Horowitz, dit « Ad-Rock », le fondateur des Beastie Boys, un groupe de punk hardcore (sous influence Bad Brains et Big Black) reconverti en pionnier du rap !

No sleep till Brooklyn !

Avec leur premier album Licenced to Ill (1986), les Beastie Boys signe un classique du hip-hop et obtienne un succès immédiat, grâce à des titres comme « (You Gotta) Fight for Your Right (To Party!) » et « No Sleep Till Brooklyn ». En 1988, les Beastie Boys reviennent avec l’ambition Paul’s Boutique, produit par les Dust Brothers. L’album est souvent salué par les fans et les critiques comme le meilleur album du groupe, même s’il a connu moins de succès que son prédécesseur. La carrière du groupe continue avec des sorties d’autres albums comme Ill Communication (1994) – et son célèbre clip « Sabotage » – et l’excellent Hello Nasty (1998).

De nombreux anonymes et artistes ont exprimé leur tristesse à l’annonce de la mort d’Adam Yauch. On peut citer RZA (producteur et fondateur du Wu-Tang Clan), Chick D (fondateur de Public Enemy et compagnon de route des Beastie Boys dans les années 1980), Snoop Dogg, Mr Oizo et même Matthieu Kassovitz, le twitto le plus fun de France.

Sur leur blog les membres restants des Beastie Boys ont publié le 6 mai le message suivant : « As you can imagine, shit is just fkd up right now. but i wanna say thank you to all our friends and family (which are kinda one in the same) for all the love and support. I’m glad to know that all the love that Yauch has put out into the world is coming right back at him.Thank you ».

Se va Pep*… La fin de l'ère Guardiola au FC Barcelone

Cela faisait des semaines que tous les observateurs, commentateurs ou simples amoureux du football s’interrogeaient sur l’avenir de l’un des entraîneurs les plus emblématiques du FC Barcelone, Pep Guardiola. La sentence est tombée le 27 avril, au surlendemain d’une défaite épique contre les anglais de Chelsea en demi-finale de la Champions League : *Pep s’en va.

Un coach fatigué après 4 ans de (très) bons et loyaux services

Il a choisi d’annoncer son retrait du banc du FC Barcelone lors d’une conférence de presse, devant les micros et les flashs de plusieurs dizaines de journalistes. Pep Guardiola, entraîneur prodige du FC Barcelone, se dit « vidé » après avoir été pendant quatre ans le chef d’orchestre de la meilleure équipe de football du monde. Tito Vilanova, son entraineur adjoint prendra sa succession la saison prochaine.

La fatigue, physique et nerveuse, est vraisemblablement à l’origine de cette décision. Guardiola explique : « j’ai besoin de faire une pause. C’est un travail qui pompe beaucoup d’énergie ». Cette énergie qui semble lui manquer aujourd’hui lui a permis de remporter 13 titres sur 16 compétitions disputées. Le point d’orgue de l’ère Guardiola fut l’exercice 2008-2009 lors de laquelle son équipe a remporté 7 titres : Liga, Coupe du Roi, Ligue des champions, Supercoupe d’Espagne, Supercoupe d’Europe, Coupe du monde des clubs. Guardiola, d’habitude maître de ses émotions n’avait pu contenir ses larmes.


Les témoignages de sympathie affluent

Lors de la conférence de presse durant laquelle il a annoncé son départ, certains des joueurs emblématiques du club blaugrana avait pris place dans l’assistance la mine grave. On a ainsi pu voir le capitaine Carles Puyol , les compères du milieu Xavi et Iniesta ou encore le gardien de but Valdès, aussi attentifs que lors des causeries d’avant-match de leur futur ex-entraîneur. Le prodige argentin, Leo Messi, pièce centrale du système Guardiola ces dernières années, a préféré ne pas se présenter. Trop ému il a fait savoir via sa page Facebook : « Étant donné l’émotion qui a été la mienne, j’ai préféré ne pas assister à la conférence de presse de Pep, loin des médias, surtout parce je sais qu’ils auraient cherché les visages tristes des joueurs, quelque chose que j’ai décidé de ne pas montrer ».

 

Les joueurs du FC Barcelone prennent place à la conférence de Guardiola

 

Et le n°10 du FC Barcelone n’est pas le seul à manifester son émotion. Joueurs, entraîneurs, journalistes, supporters du monde entier ont pris d’assaut les réseaux sociaux pour manifester leur sympathie à l’entraîneur.

Dans le monde du football, joueurs et entraîneurs sont pour la plupart émus et reconnaissants :

Gerard Pique (défenseur barcelonais, international espagnol): «Merci beaucoup pour nous avoir tant donné… Quatre années remplies de victoires, de joies, et surtout de leçons de football»

Andres Iniesta (milieu barcelonais, international espagnol): «Aujourd’hui il nous a annoncé la nouvelle et je veux seulement le remercier, lui et son équipe, pour ces années, sans oublier que la saison n’est pas terminée »

David Beckham (milieu au Los Angeles Galaxy, ancien joueur du Real Madrid et ancien international anglais : Ce n’est pas seulement un grand entraîneur, c’est aussi un gentleman. Je n’oublierai jamais qu’il a été un des premiers à m’appeler après ma blessure au tendon d’Achille. Je suis fan du Real mais j’ai aimé la manière dont il a fait jouer le Barça. Il mérite tout le succès qu’il a eu. Je lui souhaite le meilleur »

Antonio Conte (entraîneur de la Juventus de Turin) : « Le Barca de Guardiola a été un exemple. Si vous voulez jouer au football, il suffit de les regarder »

Arsene Wenger entraîneur d’Arsenal ne se joint pas au concert de louanges: « La philosophie du Barça doit être plus grande que simplement

gagner ou perdre un championnat. Guardiola est l’un des représentants de cette philosophie de jeu et il l’a fait triompher donc j’aurais apprécié, même après une année moins bonne, le voir rester et insister »

Les unes des journaux espagnols mettent en garde le successeur de Guardiola. La tâche à accomplir sera à la hauteur de l’héritage du futur ex entraîneur :

 

A ton tour Tito titre par exemple le quotidien sportif Marca
A ton tour Tito titre par exemple le quotidien sportif Marca

 

Le sujet, en tête des Twitter Trends juste après la conférence de presse laisse les Twittos admiratifs ou ironiques :

« Un grand bravo à #guardiola un des plus grands entraîneurs ! Bravo #barca #FairPlay »

« Je re-matte la conférence de presse de #Guardiola. Je vais beaucoup le regretter lui. Quel swagg ce coach quand même »

 « L’Espagne sous le choc… Serait-ce à cause du chômage à 24,4 % ? Non, parce qu’un entraineur de foot a démissionné »

« Moi ce qui m’a le plus marqué des 4 ans de Guardiola, c’est la vitesse à laquelle il a perdu ses cheveux »

« Toujours pas de dates d’obsèques pour Guardiola. Il ne serait donc pas mort »

Comme en témoigne ce dernier tweet, les réactions à l’annonce du retrait de Guardiola sont comparables aux hommages rendus à une personne disparue. Cependant, même si le coach toujours de ce monde, ses « obsèques » se tiendront le 25 mai  lors de la finale de la Copa del Rey le 25 mai contre l’Athletic Bilbao. On espère qu’en guise d’oraison funèbre, la formation blaugrana une prestation à la hauteur de la vie de Guardiola sur le banc du FC Barcelone.