Archives par mot-clé : Louis Nicollin

Loulou Nicollin, le Morsay du football français

Montpellier est donc le nouveau champion de la Ligue 1, devançant le PSG, soit le club des milliardaires qataris. De nombreux articles fêtent la victoire de ce club plus modeste, plus décontracté et plus terroir. Dans l’esprit bien caricaturalement franchouillard, Louis « Loulou » Nicollin, le président du club, est la nouvelle coqueluche à la mode. Grâce à sa coupe de cheveux punk… ou à cause de ses nombreuses citations qui font de lui un distributeur automatique de paroles vulgaires, misogynes, homophobes ?

loulou nicollin citations

Plus Thierry Roland et Morsay que Rabelais

On aime la truculence verbale, certes, ça détend et détonne dans une France au langage policé, surtout dans le milieu du football, où l’on est plus habitué à des analyses avant-gardistes comme « on prend les matches les uns après les autres » et « ce qui compte, c’est les 3 points ». Qui n’a pas ri aux éclats en écoutant des phrases d’Éric Cantona, Dean Saunders, Diego Maradonna ou George Best ? Cependant, Loulou Nicollin est plus Thierry Roland et Morsay que Rabelais. Au programme du Nicollin : conception sur le football, sur la famille et l’homosexualité. En clair, Loulou Nicollin s’en « bat les couilles » et le fait bien savoir.

Le football

« Je me mets à la place du président du PSG qui a un budget de je ne sais pas combien, quand il voit celui de Montpellier, il doit se poignarder le cul avec une saucisse le mec ».

« Si je devais partir à la guerre, j’irais avec mes éboueurs, pas avec mes footballeurs ».

« Ils m’ont fait rire [les supporters niçois] à nous dire qu’on était des suceurs de Marseillais. Mais on n’a jamais sucé les Marseillais. D’ailleurs, si on peut les niquer le 19, je serais heureux ».

« Je m’en bas les couilles complet, s’il me fait monter en première division, hein. Bien sûr, s’il vendait de la drogue ou violait les petites filles, ça m’emmerderait…. Ça, j’accepterais pas. Mais pour des conneries pareilles ».

« Mes joueurs, je les paie plus cher que mes maîtresses. Et mes maîtresses au moins, elles me régalent la chique ».

« Bravo à Bastia, ils ont plus de couilles que nous. Nous, on a des olivettes ».

« Le Niçois Kanté, qu’on annonçait chez nous, a signé à Olympiakos. Il nous a demandé 120 000 euros mensuels. Je lui ai demandé s’il ne se touchait pas un peu ».

« Ces mecs-là, ce ne sont pas des supporters, mais des grosses merdes ».

« Mes fils, je préfère qu’ils soient nés dans le sport, plutôt que dans la musique classique. Parce que ça, ça me fait chier. J’ai rien contre. Mais je préfère regarder un match de curling qu’écouter du Mozart ».

loulou nicollin

Les femmes

« Si on se marie, c’est pour avoir des enfants, c’est pour assurer une famille. Il ne faut pas que ce soit une connasse. Les connasses, on les tire avant et l’on s’amuse avec. Comme il y a plus de connasses que d’intelligentes, il faut faire un choix… »

« Courbis ? Je n’ai rien contre lui. Je ne suis pas remonté. Chacun baise sa femme comme il l’entend ».

Les homosexuels

« J’aime pas les pédés, mais c’est interdit de le dire ».

« Pedretti a tout commandé sur le terrain, mais celui-là, quand il viendra à Montpellier, on va s’en occuper. Ce type est une petite tarlouze » [Et en guise d’excuses à Pedretti ] « J’aurais dû le traiter de petit con ou de petite merde et ça aurait bien été ».

« Un clip sur le racisme, je suis OK. Mais pas un clip sur l’homophobie. Après, ce sera quoi ? les femmes battues ? »