Archives par mot-clé : Beyoncé

Who Run the world ?

Lundi 11 février, alors que les rédactions du monde entier se penchait sur la démission de Benoît XVI, pour d’autres les préoccupations étaient ailleurs : en 5 minutes, le palais omnisports de Paris Bercy a affiché complet pour les soirs du 24 et 25 avril, idem pour la Park & Suites Arena à Montpellier le 20 mai. Que se passe-t-il à ces dates-là vous demandez vous ?

T’as tes places ?

Et bien c’est simple : Beyoncé, chanteuse de renommée internationale, 32ème femme la plus puissante du monde selon Forbes, donnera trois concerts événements en France. Et comme Queen Bee ne se produit pas tous les quatre matins sur les scènes hexagonales, il y avait fort à parier que l’annonce de sa tournée ferait fureur auprès de ses fans français. Cela n’a pas loupé, la billetterie s’est ouverte à 10h et à 10h05, les 3 dates n’étaient plus réservables, laissant des milliers de fans qui avaient déjà répété la chorégraphie de Single Ladies le bec dans l’eau.

Que reste-t-il aux malheureux ayant vu le précieux sésame leur passer sous le nez ?

La colère ? « Non mais sans blague elle aurait pas pu faire le Stade de France la Beyoncé là ?!! »

L’amertume ? « Je suis sûre que son concert sera rempli d’opportunistes ignares qui ne la connaissent que depuis son show au Superbowl, alors que moi je me dandinais déjà sur les tubes des Destiny’s child ! I’m a Survivoooooooooooor ! »

L’espoir ? « Non mais attends, c’est sûr qu’il y’a des gens qui vont revendre leurs places…Et puis sinon on se présente le soir du concert et on dit qu’on est sur une liste VIP, j’ai une copine qui a fait ça pour le concert de la Starac et je te jure elle est rentrée !!! »

La triste vérité : nous n’irons pas tous au concert de Beyoncé

Et oui, il faut se rendre à l’évidence, le soir du concert on chouinera devant les meilleurs clips de la chanteuse, comme par exemple celui de la chanson « Best thing I never had » où elle déclame à la fin du refrain « I bet it sucks to be you right know ». Traduction : Je parie que ça craint d’être toi maintenant. Parole ô combien réelle à cet instant précis où des fans désespérés essayeront de se créer leur concert personnalisé de Beyoncé dans leur salon.

Mais bon, chez Tend@ctu, on a décidé qu’il ne fallait se laisser abattre et trouver une solution de repli, une sorte de lot de consolation. Après tout, il n’y a pas que Beyoncé qui se produit en France, d’autres supers stars internationales ont choisi de poser leur valise en France et faire danser le public parisien. Voici nos suggestions :

Pour un show un peu similaire : Rihanna

Pourquoi il faut y aller : comme Beyoncé, Rihanna possède dans son répertoire musical des titres qui font un peu office d’hymne à la suprématie féminine s’adressant à un public un plus jeune que celui de Queen Bee.

Lors de son apparition au Stade de France lors du concert de Coldplay en Septembre dernier, les fans du groupe anglais avait paraît-il repris mot pour mot les paroles du tube Umbrella de Rihanna. Et puis, alors que toutes ses dates françaises sont complètes, RiRi donnera exprès rien que pour vous un concert supplémentaire dans l’hexagone au Grand Stade de Lille Métropole (inauguration prévue fin juin) le samedi 20 juillet.

Petite précision : Evitez de regarder la demoiselle de trop près ou de travers ou encore d’émettre la moindre critique si vous ne voulez pas finir avec le poing de son petit ami Chris Brown en pleine figure. Après s’être courageusement exercé sur Rihanna en 2009, Chris se mesure désormais à ses rivaux musicaux comme Drake ou plus récemment Franck Ocean dès le moindre regard mal interprété.

Pour un show un peu différent mais dans le même esprit : Alicia Keys

Pourquoi il faut y aller : Que celui ou celle qui n’a pas voulu se mettre ou remettre au piano à la découverte d’Alicia Keys entonnant son premier tube Fallin, qui n’a pas voulu chanter If I ain’t got you à l’être aimé pour le retenir quand celui-ci a prononcé les paroles tant redouté « Il faut qu’on parle » ou qui n’a pas marché vers un entretien d’embauche en se fredonnant Superwoman pour se booster, nous jette la première pierre !

Petite précision : Certes, les chansons d’Alicia Keys sont un peu une bande originale d’une vie passé à espérer d’avoir une vie ressemblant à celle d’une héroïne de sitcom des années 90, Ally McBeal ou Carrie Bradshaw au choix. Cependant, on ne manquerait pour rien au monde le plaisir de remplacer Jay-Z en reprenant en chœur avec elle et tout le public « Let's hear it for New York, New York, New Yooooooooooooooooooooooooooooork ».

Pour ceux qui suivent les conseils du ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg et qui veulent consommer français : Robin Des Bois (ne renoncez jamais) / Matt Pokora

Pourquoi il faut y aller : Oui, nous vous entendons d’ici manquer de vous étrangler à la découverte de cette proposition. Mais un élément vous a peut-être échappé : le film tiré de la comédie musicale Les Misérables sort cette semaine. Projetons-nous un peu : fort de son succès outre atlantique, l’œuvre de Victor Hugo réinterprétée librement par Anne Hathaway et Hugh Jackman cartonne aussi en France. Tant et si bien que la comédie musicale revient en force dans le paysage de l’entertainment français. Et voilà qu’on s’arrache les places pour voir Matt Pokora en Robin de Locsley, digne héritier de Kevin Costner qui avait enfilé les collants du prince dans le film Robin des Bois, prince des voleurs sorti en 1991. Donc, quand forte de tous ces éléments de contexte cités auparavant, la première représentation du spectacle affichera complet et que vous devrez aller mendier à l’entrée de la salle de spectacle pour obtenir une place, vous ne pourrez pas dire que vous n’aviez pas été prévenus.

Petite précision : Ne vous attendez pas à voir Matt Pokora, roi de la reprise des chansons de Jean-Jacques Goldman, réinterpréter la célèbre B.O du film de 1991 I do it for you de Bryan Adams, ou encore les chansons du dessin animé de Walt Disney. En effet, les compositions ont été réalisées entre autre par David Halliday ou Corneille…On a hâte.

Si avec toutes ces suggestions, vous ne vous séchez pas vos larmes et pestez toujours de ne pas avoir eu vos places pour Beyoncé il ne vous reste qu’à espérer que Queen Bee daigne repasser par la France pour une nouvelle tournée dans 3, 5 ou 10 ans…

La fin du monde en chantant

Plus d’1 an qu’on vous bassine avec ça, que vous recevez des invitations Facebook de type « Fin du monde le 21 décembre 2012 = grosse caisse le 20 » et autres sauteries en l’honneur de la prédiction Maya ! Et bien voilà, on y’est.

Et si la prédiction est juste, il ne nous reste que quelques heures, l’occasion pour Tend@ctu de concocter une petite playlist spécial « Fin du Monde » !

Pour les idéalistes

Vous qui comptez vous réfugier au pic de Bugarach, dans les Pyrénées Orientales, désigné sur la toile par quelques passionnés d’ovnis comme « seul rescapé de la fin du monde! », nous vous proposons l’écoute du titre « Pour la fin du Monde » de Gérard Palaprat. Et comme il est demandé dans ce tube aux accents hippies, pas la peine de s’encombrer d’objet superflu : une chemise à fleur, un pantalon patte d’éléphant, une guitare et hop vous êtes prêts !


Pour les misanthropes

Vous qui attendez avec impatience la fin de ce Monde ingrat que vous ne pleurerez pas, tournez-vous vers R.E.M et son « It’s the end of the world as We Know It (And I Feel Fine) ». Traduction « C’est la fin du Monde tel qu’on le connait (Et je me sens bien)».  Alors si la fin du Monde ne vous effraie pas et qu’au contraire vous vous réjouissez de ne plus devoir supporter un quotidien ingrat et morose, bonne écoute !


Pour les sentimentaux

Vous qui voulez attendre la fin du monde lové(e) dans les bras de votre bien aimé(e), la chanson End of time du dernier album Queen B (Beyoncé pour les novices) fera l’affaire. Si vous n’êtes pas convaincus, voici un court extrait de la traduction du refrain : Je t’aimerai si profondément /Je serai celle qui t’embrassera la nuit /Je t’aimerai jusqu’à la fin des temps. Un peu gnangnan on vous l’accorde mais puisque la fin des temps est censé arriver demain c’est plus que jamais d’actualité.


Pour les prévoyants

Si l’idée de ne pas savoir à quoi ressemble l’apocalypse vous angoisse et que vous voulez à tout prix avoir un petit aperçu de la fin, allez chercher dans l’héritage de clip de feu Michael Jackson. Le roi de la Pop avait dans sa phase « humaniste » des années 90, mis en scène la fin du Monde dans le clip « Earth song ». À noter qu’à 4min17 du clip MJ nous donne la technique pour survivre au cataclysme qui ne va pas tarder à s’abattre sur nous : s’accrocher vigoureusement à deux troncs d’arbres se trouvant comme par hasard à la distance idéale et défier le vent !

Pour les classiques

Apocalypse Now , The Doors, The End. Nul besoin d’en rajouter


Notre dernière chanson est pour le 22 décembre (oui, vous le savez, il y’aura un 22 décembre sinon pourquoi vous êtes vous ruiné pour acheter les cadeaux de Noël !) . Une chanson pour le moment où vous vous souviendrez que dans l’insoutenable attente de la fin du Monde vous avez commis quelques impairs type : insulter votre patron et caler votre démission en lui hurlant au visage, avouer vos multiples infidélités, faire chauffer votre carte de crédit dans tous les bars de la ville et ponctuer vos méfaits par « on s’en tape, on va tous claquer ! ». Une chanson qui n’a rien à voir avec la fin du Monde certes mais bon cela n’est pas de notre faute si les Mayas avaient tort et que « ça continue encore et encore ».