Archives par mot-clé : afrique

Necotrans : une implantation historique en Afrique

Dossier Spécial Afrique, Le PointL’hebdomadaire Le Point consacrait son numéro de jeudi dernier au « grand réveil » de l’Afrique, fustigeant des français dans le « deni », qui, par « paresse intellectuelle » ou « ethnocentrisme crasse », refuseraient la réalité de ce « boom économique » quand les chinois ou autres, seraient bien plus en avance. C’est sans prendre en compte la réalité des implications sociales et environnementales des investissements chinois en Afrique.

Face à ces généralités caractéristiques, réhabilitons un peu la présence de l’industrie française en Afrique.

Comme le souligne l’un des auteurs du dossier spécial du Point, en 2040, les ports africains assureront le transit de plus de 2 milliards de tonnes de marchandises par an, soit à peu près la même quantité que celles transportées par les ports américains en 2012. Et cela, l’entreprise familiale de logistique fondée en 1985 par Richard Talbot, Necotrans, l’avait anticipé, en se positionnant dès ses débuts sur le marché africain.

Necotrans, avec ses 950 millions d’euros de chiffre d’affaires, et à sa tête Grégory Quérel, est en passe de lancer des investissements importants dans l’exploitation des ports stratégiques africains, notamment au Sénégal et au Cameroun. Les projets du français s’inscrivent dans cette dynamique de réappropriation de l’économie africaine par sa population, en privilégiant l’emploi local et en tissant systématiquement des partenariats avec les compagnies nationales.

Fin 2013, Necotrans signait avec le Port Autonome de Dakar un contrat de modernisation avec un investissement prévu dvue-aerienne-du-port-de-dakare 74 millions d’euros. Le groupe promet de générer des emplois stables sur Dakar tout en améliorant les équilibres sociaux et environnementaux. Plus récemment on apprenait que Necotrans faisait partie des cinq entreprises retenues par le gouvernement camerounais pour obtenir la gestion du terminal à conteneurs en eaux profondes de Kribi. Le PDG Grégory Quérel y voit en effet « le port de l’avenir pour le Cameroun ».

Ce qui est sûr, c’est que la stratégie du fondateur de l’entreprise, Richard Talbot, qui a misé dès l’origine sur le développement des infrastructures en Afrique, porte ses fruits à l’heure de ce « boom économique » africain.