Archives de catégorie : Cinoche

Moonrise Kingdom ouvre Cannes

Le 65ème festival de Cannes s’est ouvert cette année sur un film également en compétition : Moonrise Kingdom, réalisé par Wes Anderson. Ce film est le récit de la rencontre de Suzy et Sam, deux enfants d’une douzaine d’années, naïfs et rêveurs.

Moonrise Kingdom, c’est le souvenir de l’enfance. Oh, ce n’est pas explicitement indiqué, mais l’image aux couleurs très vives avec un fort contraste et les quelques évènements un peu enlevés rappellent les souvenirs d’enfance déformés par le temps. On plonge ainsi dans l’univers du réalisateur, parallèle au notre, isolé sur une île de la Nouvelle-Angleterre. Il est bien indiqué par le narrateur (Bob Balaban) que l’action se déroule en 1965, mais finalement, ça pourrait se passer n’importe quand dans l’imagination.

[iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/C4MvYKen1CA » frameborder= »0″ allowfullscreen]

Ainsi, après une présentation des lieux par ce narrateur sans nom, vêtu d’un blouson rouge et d’un bonnet vert et qui parle directement à la caméra, on découvre les enfants qui sont au cœur de l’histoire. Sam (Jared Gilman) fait parti des scouts Kakis, mais n’est pas apprécié de ses camarades, et Suzy (Kara Hayward), au regard froid, ne se sent pas aimée de sa famille. Suite à une escapade, ces enfants vivent alors un avant-goût de liberté, alors qu’ils tentent d’échapper à l’autorité des adultes.

Le film met en avant la naïveté et l’innocence des enfants, agrémentées d’une pointe de folie, en peignant des adultes imparfaits, caricaturaux. Le responsable des scouts (Edward Norton) est complètement dépassé par les évènements qui échappent à ses quasi-mécaniques habitudes, les parents de Suzy sont très rigides et intransigeants, le shérif local (Bruce Willis) prend de molles initiatives tandis que l’assistante sociale (Tilda Swinton) n’est qu’une bureaucrate sans âme…

Ainsi, on se laisse prendre à l’histoire de la fugue des deux enfants qui nous fait sourire. Ah Suzy, tu m’as fait rire quand tu as rejoint Sam le scout avec ta grosse valise jaune et ton chat dans ta sacoche !

La musique, signée Alexandre Desplat, est omniprésente et rythme le film. Il faut rester jusqu’à la fin du générique pour avoir droit à une petite initiation à la musique, mais je n’en dis pas plus… Je vous laisse sur la bande-annonce, en musique, donc !

[iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/NJqY6PRshW0″ frameborder= »0″ allowfullscreen]

Photo : dossier de presse