Archives de catégorie : Auto-Moto-Potos

Auto-Moto-Potos

L’été (enfin) et la moto.

C’est l’été. Enfin. C’est vraiment l’été. Il fait chaud. Euh… trop chaud. Après qu’on s’est tous plaint du temps pourri qu’on a eu jusque fin juin, on se plaint parce que, soyons honnête, 35°C, c’est pas possible. A moins d’être à la plage, c’est pas possible.

Et puis c’est un peu dommage parce que normalement en été on fait plein de trucs sympas mais là, avec cette température, c’est PAS POSSIBLE.

  • Les barbecues en plein cagnard, bof, très peu pour moi, je suis rousse, les coups de soleil, je ne suis pas obligée de les provoquer non plus… On sait comment ça se termine.

 Photo d'un squelette dans le désert

  • La piscine municipale blindée de 9h du matin à la fermeture, tout le monde collé-serré contre des inconnus avec des gamins qui braillent, mouais, merci mais non merci.

 

  • Aller camper, faire un feu de camp près d’un étang dans la forêt, c’est plutôt agréable mais avec cette chaleur on se fait envahir de moustiques thermo-nucléaires dont les piqûres ressemblent à une attaque de taons. Dans ce genre :

 Photo d'une réaction allergique à une piqûre de moustique

Non, en fait le bon plan, c’est d’avoir les bons amis. Ceux avec la maison de campagne pas trop loin de chez toi et avec piscine dans le jardin. Globalement, en été, les bons amis, c’est tes amis riches. Quand t’en as. Ceux avec la maxi piscine, la décapotable ou la moto pour prendre l’air sur la route et voir des jolis coins.

La moto, c’est la saison, on nous en parle pas mal en ce moment. Voyons voir… Qu’est-ce qu’on nous en dit ? Un mort. Un mort. Un blessé. Les motards, ça roule trop vite. Un mort. Un blessé. Une morte (oui, on le sait bien, les femmes ça fait pas beaucoup de moto). Bon. Que des trucs pas intéressants quoi.

Pourtant, en été il y a beaucoup de choses à dire sur ce sujet… Le moto GP par exemple qui commence au printemps et se termine en automne, bon, ben ça recouvre quand même une bonne partie de l’été, ça. En plus il s’y passe plein de chose marrantes, mais il n’y a rien à faire les gens préfèrent le foot… Je comprends pas trop, mais je n’y peux rien. Pourtant c’est marquant : cette année Valentino Rossi regagne un peu depuis qu’il est repassé chez Yamaha. Comme quoi chez Ducat’, ils sont vraiment pas doués, quoi. On leur file le meilleur pilote du monde et BAM ! Il devient tout nul. Il change d’écurie, re-pilote pour Yamaha et pouf ! Trois podiums à mi-saison (ah bah on se refait pas en un mois quand même).

Enfin bon peut-être que vous non plus ça ne vous intéresse pas les coureurs de la catégorie reine des courses moto. Je comprendrais. Parlons donc de choses plus terre-à-terre, pas de gens qu’on ne rencontrera jamais et qui n’offrent que peu d’intérêt. Parlons de cette petite balade moto que tu ferais bien dimanche pour t’aérer, faire de joli virages routes en campagne avant de t’arrêter près d’un plan d’eau. Ça a l’air idyllique, comme ça, le vent dans les cheveux, en mode biker et bikeuse sur ta super bécane à des vitesses pas vraiment autorisées.

Oui mais non.

Parce que si tu crois combler tous les fantasmes et aller faire ta balade en ressemblant à ça :

 Photo d'une femme en tee-shirt sur une moto

Tu te mets le doigt dans l’œil ! On n’est pas aux USA ici [1] et en plus ce serait bien débile de rouler habillée comme ça. Donc quand t’es vraiment sérieux, conducteur(trice) ou passager(ère) (c’est mon cas), tu ressembles plutôt à ça :

 Photo d'un équipement motard

Genre casque intégral-blouson en cuir avec dorsale et coques aux coudes-pantalon coqué-gants et bottes montantes. Et autant te dire que quand il fait 30°C à l’ombre, ce n’est pas HYPER confortable… Si tu ne veux pas mourir de chaud ou que tu ne roules juste pas sur un gros monstre, tu peux te contenter du casque-blouson-gants d’été-jean-baskets, mais enfin c’est pas encore la panacée. Du coup la balade moto se transforme un peu en séjour dans un four à pain. Et je ne parle pas de l’arrêt au soleil quand t’attends la prune des flics qui t’ont flashé(e) au feu rouge.

Du coup avec tout ça sur le dos, ben tu transpires, forcément. Et c’est assez horrible. Sous le casque c’est l’horreur, sous le cuir il fait 75°C, au niveau des genoux, ça pourrait aller, mais y a le ventilo de la moto qui souffle du chaud et enfin, dans les chaussures je n’en parle même pas, parce que comme il faut mettre des chaussettes, c’est tout simplement un calvaire.

Tu peux tout de même te procurer des vestes d’été, protégées selon les normes (coques aux épaules et aux coudes) mais plutôt aérés, je n’ai jamais essayé, donc je ne sais pas si c’est vi(v)able.

Pour les casques, tu peux prendre un casque de type jet, ce sera plus aéré mais moins protégé. Préfères tout de même le bon vieil intégral malgré la sensation de serré et les cheveux qui collent aux tempes.

 Photo d'un casque de type jet

Après, une fois que tu as pleuré à l’idée de t’habiller, que t’as réussi à enfiler tout ton attirail (et que tu as déjà trop chaud au moment où tu fermes la boucle de ton casque), il ne reste qu’une solution : il s’agit tout simplement d’oublier la température en profitant des paysages, des virages et des accélérations dans les lignes droites (du petit brin d’air dans les 2cm de cou entre le blouson et le casque).  Après, ça dépend de l’endroit où tu vas, c’est sûr que la rue Lafayette, ce n’est pas l’idéal) et de la moto sur laquelle sur roule, mais là-dessus c’est peut-être plus facile de penser à autre chose…

 Photo d'une moto de modèle HP4 (BMW)

Charlotte Faure

[1] Dans certains états le port du casque est facultatif.